Header image header image 2  
LA CARTE

 
 
 

 

 
Le don et le partage de la nourriture représentent une partie essentielle de la culture thaïlandaise. Institués depuis longtemps, ils demeurent fermement ancrés dans le coeur des habitants. Le partage de la nourriture est étendue à la table familiale. Les mets sont placés dans des bols de service au milieu de celle-ci, de façon à ce que tout le monde puisse se servir. Chaque personne a sa propre assiette, sa fourchette, sa cuillère et un bol pour la soupe. Les baguettes ne sont que rarement utilisées en Thaïlande. Les aliments sont découpés en petits morceaux pour pouvoir être servis et consommés facilement. Chaque convive se sert tout d'abord d'une cuillère ou deux de riz, puis une cuillère d'un autre plat qui vient se placer à côté du riz.
Après avoir mangé le premier plat, on se sert une autre cuillère de riz avec une portion du plat suivant, et ainsi de suite jusqu'à la fin du repas. Chaque plat peut ainsi être savouré individuellement. Comme tous les plats sont servis en même temps, aucun d'entre eux n'est plus important que l'autre. L'accent est mis plus particulièrement sur l'équilibre des parfums, textures et couleurs. En combinant soigneusement de nombreux ingrédients, on obtient des parfums exquis.
C'est cette combinaison, que l'on retrouve dans pratiquement tous les plats thaïlandais, qui rend cette cuisine originale, totalement différente de celle des autres pays du Sud de l'Asie.